linterdite

Récit à deux voix de deux destins qui se croisent. Destin de Sultana, médecin à Montpellier, qui revient dans le village de son enfance en Algérie, après avoir reçu une lettre de son ancien amour, Yacine. Destin de Vincent, à qui on a greffé le rein d'une jeune femme algérienne, et venu en Algérie pour mieux connaitre cette nouvelle partie de lui-même. Deux personnes à la recherche de leur identité. Sultana apprend, juste avant son départ, que Yacine est mort. Elle décide de le remplacer dans le dispensaire qu'il tenait. Mais elle garde en elle les blessures de son enfance, et ces stigmates se rouvrent au contact avec la population : elle, la femme libre, se retrouve confrontée à l'intégrisme religieux. On rencontre aussi Salah, le meilleur ami de Yacine, homme aux yeux de chats. Et la merveilleuse petite Dalila, enfant confrontée à l'intégrisme de ses frères, venant se réfugier dans les dunes pour rêver.

Extrait : (dialogue entre Dalila et Vincent)

(Dalila) :" - Le paradis, c'est pas un espace! C'est le piège de la mort. La vie, dedans, elle devient un vomissement. La mort, elle est vraie la mort. Elle est dans la terre. On peut pas rêver bien avec du vrai. Pour rêver, il faut des choses qui existent pas et des choses du ciel, pas de la terre.
-Tu rêves bien sur ta dune, toi. Tu rêves bien d'elle parfois, non?
- D'abord le sable, c'est pas de la terre. Le sable, y a du soleil dedans. Moi, je me dis que le sable, il est tombé du soleil.(...)"

*******************************************************************************

C'est un roman qui se lit très facilement, et qui nous fait découvrir l'Algérie des années 90 (mais est-ce que ça a beaucoup changé depuis?).