luz_ou_le_temps_sauvage

Normalement, j'aurais dû rendre ce compte-rendu de lecture le 1er septembre... Celles qui me connaissent le savent : je suis incapable d'être à l'heure. Ce n'est vraiment pas faute de bonne volonté, pourtant!

La mère de Luz a été enlevée alors qu'elle était enceinte. Son bébé lui est volé, pour être donné à la fille d'un tortionnaire. Vingt ans plus tard, devenant mère à son tour, Luz commence à douter de ses origines.

J'avais déjà beaucoup apprécié Tango, de la même auteure. Mais j'ai préféré ce livre. Nous sommes entrainés avec Luz dans la recherche de ses origines, dans les tourbillons d'une époque troublée de l'Argentine. C'est tout simplement sublime. L'écriture est limpide, le sujet est grave et prenant, l'angoisse ressentie par les personnages en est presque tactile.

Comme dans Tango, l'auteure manie avec habileté le changement de narrateurs : discours polyphonique de Luz, de Miriam, jeune femme prostituée à qui était d'abord destiné Luz mais qui s'est liée d'amitié avec sa mère, d'autres narrateurs qui interviennent plus ponctuellement.

Vous trouverez ici le lien vers l'article de Sylire, qui recense tous les blogs ayant participé au club de lecture de septembre.