routes_clandestines

Est-ce parce que j'avais des attentes trop fortes envers ce livre? Toujours est-il que ce livre m'a un peu déçue... Mais commençons par le positif!

Serge Daniel, journaliste, originaire du Bénin, s'est fait passé pour un candidat à l'immigration clandestine pour pouvoir vivre et comprendre ce que vivent les clandestins. De ce fait, c'est extrêmement bien documenté, et nous permet vraiment de comprendre certaines choses : la France pourra affréter tous les charters qu'elle voudra, construire des barbelés, des miradors si elle veut, ce n'est pas cela qui empêchera les gens de partir. Partir à tout prix. Mourir à cause de ce départ, vivre mille souffrances et mille dangers plutôt que de rester, sans travail, dans son pays d'origine. La pression familiale est forte aussi : chacun demande à son fils, à son mari, de partir pour suivre l'exemple d'un cousin ou d'un voisin supposé bien gagner sa vie en Europe. Le voyage se fait dans des conditions épouvantables : entassés dans des bus, à pied dans le désert, refoulés aux portes du Sahara par l'Algérie ou le Maroc, la traversée de Gibraltar qui fait tant de victimes, les femmes qui doivent se prostituer pour payer les passeurs... Ce livre a le mérite de nous plonger dans ce sinistre décor. En cela, il est essentiel, pour savoir, pour comprendre.

En fait, ma déception est dans le style. Plus on avance, plus on a l'impression que l'auteur nous raconte toujours la même chose, à tel point que souvent je tournais les pages pour vérifier si je ne l'avais pas déjà lue! Et cela, c'est vraiment dommage, car la lecture en devient pénible alors que le sujet est passionnant.


Merci à Babelio de m'avoir envoyé ce livre!


livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com